espn80x14.gif (859 octets)

Lié aux importants progrès techniques réalisés dans les années 1920-1930, le développement de l'aviation militaire et commerciale s'est accompagné, durant l'entre-deux-guerres, d'une multiplication du nombre de terrains d'atterrissage dans la métropole française.  En 1930, on comptait un peu plus de 150 aérodromes et bases d'hydravions utilisés par des pilotes civils ou militaires.


Mécaniciens et pilotes posent devant un Bréguet 19 A/2,
au camp militaire de Laon-Sissonne (fin des années 20)

Certains terrains d'aviation de l'époque ont disparu, d'autres se sont peu à peu transformés pour devenir les aérodromes et aéroports que nous connaissons aujourd'hui. Qu'ils aient été de grande ou de modeste importance, ce site vous invite à les (re)découvrir tous, par l'intermédiaire d'une base de données reprenant les informations publiée dans la première édition du "guide aérien" de Michelin, parue en 1930.

Un forum est également à votre disposition pour toutes discussions concernant l'aviation de l'entre-deux-guerres. N'hésitez pas à y poster vos contributions !
(c) 2001 Thierry Arsicaud

Ce site fait partie du Ring des Ailes Françaises
Précédent
WWW.HISTAVIA.COM /AILES FRANCAISES RING groupement de sites relatif à l'aéronautique française ou francophoneSuivant
site au
hasard Joindre Ailes Françaises Liste des Sites
gilles.almeida@histavia.com